Tout savoir sur...

Une assurance chômage pour votre prêt immobilier

L'assurance chômage vous permet de continuer à rembourser votre prêt si vous vous retrouvez sans emploi. Souscrite auprès de votre banque prêteuse ou d'une compagnie extérieure, elle est soumise à un certain nombre de restrictions.

L'assurance chômage : un profil de bénéficiaire bien défini

La première condition est d'avoir préalablement contracté une garantie décès invalidité.

En ce qui concerne votre profil, il vous faut être en CDI et avoir un minimum d'ancienneté (de 6 à 12 mois). Sont exclus les salariés en période d'essai, en préavis de licenciement ou démissionnaires. Une autre condition est d'être éligible aux allocations chômage Pôle Emploi.

Enfin, selon l'assureur, une limite d'âge peut-être imposée allant de 50 à 60 ans. Au-delà, vous ne pouvez pas souscrire à l'assurance chômage.

Le fonctionnement des indemnités de l'assurance chômage

La durée des indemnités varient d'un assureur à l'autre, à savoir entre 18 à 48 mois. A noter qu'un délai de carence s'applique souvent à partir de la souscription du contrat (entre 3 et 12 mois). Durée pendant laquelle vous ne pourrez pas toucher d'indemnités si vous perdez votre emploi. Leur montant varie lui aussi selon l'assureur, et ne peut pas dépasser un certain plafond.

Le coût de l'assurance chômage

Le taux de cotisation de l'assurance chômage est basé sur le montant des mensualités dues (de 1 à 1,4 %) ou sur le montant total du capital emprunté (0,09 % à 0,65 %). Pour ce dernier, si vous avez moins de 26 ans, que vous empruntez sur 25 ans la somme de 150 000 euros et que le taux est de 0,39 %, vous devrez débourser 2,25 € par mois.

Si vous répondez aux critères d'éligibilité, il ne vous reste plus qu'à comparer les différentes offres proposées par votre banque et les compagnies d'assurance !

Loading