Professionnels
Tout savoir sur...

PTZ+ : du neuf !

Depuis 2012, le PTZ+ (ou prêt à taux zéro) est soumis à des conditions strictes d’éligibilité. Premiers des motifs de consentement de ce PTZ+ revu et corrigé : le type de bien concerné et les ressources des emprunteurs. Le point sur ces modalités d’attribution.

Le PTZ+ : qu'est-ce que c'est ?

Le PTZ + est remboursable sans intérêt et, est destiné aux particuliers faisant l’acquisition d'une résidence principale. S'il peut encore être accordé pour l'achat d’un logement ancien précédemment détenu par un organisme HLM, il ne concerne désormais plus que les logements neufs.

En restreignant le coup de pouce financier à ces seuls biens, l’Etat fait résolument le choix d’inciter les particuliers à investir dans le neuf. Un encouragement financièrement intéressant, même s’il s’agit pour le souscripteur de remplir quelques conditions indispensables.

PTZ+ : les conditions d’éligibilité

L’octroi du PTZ+ est aussi conditionné par le profil de l’acquéreur.

Premier impératif : ce prêt ne s’adresse qu’aux primo-accédants. Un terme généraliste, qui désigne en réalité les particuliers n’ayant pas été propriétaires au cours des deux dernières années de leur résidence principale.

Autre critère essentiel : les ressources annuelles des acquéreurs. Des plafonds sont en effet appliqués selon les zones géographiques et le nombre de personnes qui occuperont par la suite le logement, sur la base des revenus fiscaux de référence. Quelque soit le cas, les ressources annuelles des acquéreurs ne doivent en outre pas excéder 10 % du montant global de l’achat du bien immobilier.

Des conditions strictes, qui n’entament en rien l’intérêt de souscrire à un prêt… sans intérêt !

Loading