Tout savoir sur...

Constituer un bon dossier de prêt immobilier

Les banques ont ces dernières années, en raison d’un contexte économique défavorable, durci leurs conditions d’accès aux crédits immobiliers. Stabilité financière, montant de l’apport,… Le point sur les principaux critères pour obtenir un prêt.

L’argument d’un contrat en CDI

La stabilité professionnelle est aujourd’hui indispensable à l’obtention d’un crédit immobilier. Le profil type de l’emprunteur : salarié en CDI. Depuis 2008, les banques réclament en outre de leurs potentiels souscripteurs une ancienneté minimum de 6 mois au sein de la même entreprise.

Disposer d’un apport suffisant

S’il n’est pas obligatoire, et si les requêtes varient selon les enseignes, reste qu’il est généralement demandé aux souscripteurs de disposer de 10 % du montant total du prêt. Certaines banques n’hésitent pas à refuser les dossiers dont l’apport personnel n’excède pas les 20 ou 30 %.

Vérifiez votre taux d’endettement

Le taux d’endettement du ménage ne doit en aucun cas excéder 33 %. Son calcul est simple : un couple qui touche par exemple quelques 56 000 € annuels de revenus dits « certains » (salaires, 13e mois…), et qui rembourse déjà d’autres crédits à hauteur de 900 € par mois, affiche un taux d’endettement actuel de 19,29 %. Un chiffre qui leur laisse la possibilité de souscrire à un nouvel emprunt, à condition toutefois que celui-ci ne fasse pas basculer leur niveau d’endettement au-delà des 33 %.

Attention à la bonne santé de vos comptes de banques !

Autres aspects importants : la netteté de votre compte en banque et votre capacité à épargner. Des éléments qui ne manqueront d’être passés au crible par la banque qui étudiera votre dossier. Et l’absence de découvert comme l’économie mensuelle dont vous aurez su faire preuve seront autant d’arguments qui pourront se révéler décisif pour la concrétisation de votre projet immobilier.
Loading